Quels sont les FIP et FCPI ouverts à la souscription ?

L’investissement dans les fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) et les fonds d’investissement de proximité (FIP) assure non seulement une rentabilité, mais aussi une réduction d’impôt importante. Il s’agit donc des produits de défiscalisation par excellence, ouverts à tous les particuliers désireux d’investir dans les PME non cotées.

Pourquoi investir en FIP et FCPI ?

Le FIP et le FCPI donnent accès à une réduction d’impôt sur le revenu, à hauteur de 18 % du montant investi à titre de capital en PME éligible. Le montant maximal d’investissements est fixé à 12 000 euros pour une personne. Pour le couple, ce montant sera doublé, c’est-à-dire 24 000 €. Dans le cadre de l’investissement FIP en Corse, l’administration fiscale offre une réduction plus importante, allant jusqu’à 38 %.

Pour bénéficier de cet avantage fiscal, il faut investir au moins 70 % des actifs cédés au titre des PME pour les FIP. Les entreprises ne sont pas éligibles que si elles emploient moins de 250 salariés. Un plafond de chiffre d’affaires fixé à 50 millions d’euros est toutefois appliqué. L’investissement en FCPI, quant à lui, s’offre à des sociétés innovantes inscrites auprès de BPI France.

Modalité de souscription aux FCPI et FIP

Si vous comptez souscrire à l’offre FCPI ou FIP, vous devez disposer d’un compte-titres ordinaires présentant un solde positif. Ce dernier est proposé sous 2 catégories : le compte titre Boursorama 0 % et le Boursorama Trading. La réception des dossiers d’ouverture pour l’IR 2018 a pris fin le 24 décembre 2018.

Après avoir effectué votre inscription en ligne, vous pouvez sélectionner le fonds qui répond le plus à votre profil et à vos objectifs, dans la rubrique « FIP / FCPI IR ». La société de gestion met à votre disposition l’ensemble des éléments qui permettra de simplifier votre choix en fonds d’actifs. À noter que la souscription est soumise à un délai limité annoncé au préalable. Aussi, la période d’inscription n’est pas la même pour les différents fonds.

À quel moment effectuer la souscription ?

Pour rappel, les parts investies dans le cadre du FCPI et du FIP vous donnent accès à la réduction d’impôt sur le revenu. L’abattement fiscal vous sera attribué l’année suivant votre souscription. Si vous voulez privilégier d’une réduction à votre impôt sur le revenu à déclarer cette année, il vaudrait mieux investir avant le 31 décembre.

Que vous fassiez l’inscription durant le premier semestre ou le second, l’avantage fiscal restera le même. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas attendre trop longtemps, puisque la période de souscription pourrait prendre fin.

Une fois que la souscription sera close, la société de gestion d’investissement en entreprise non cotée entre en scène. Elle se charge d’investir les actifs accumulés sur une période de 2 ans. Sur ce, les règles d’investissement doivent être prises en compte. Pour les FCPI, il faut investir au moins 60 % du fonds aux titres de PME innovantes et 40 % en investissements libres. Cela en va de même pour le FIP avec 10 % de plus pour les PME régionales.