Comment réussir un investissement locatif ?

En général, sur le long terme, la pierre demeure toujours un investissement sûr et judicieux. Particulièrement, dans l’immobilier locatif, c’est un moyen pratique pour créer un patrimoine et générer des revenus complémentaires. Cependant, le succès d’un investissement locatif dépend, en grande partie, de la façon de s’investir. Et pour y atteindre, il faut suivre une démarche précise.

Évaluation financière

En principe, ce type d’investissement se base sur une acquisition d’un bien, dans le but de le louer, en obtenant des revenus supplémentaires. Il est donc nécessaire d’engager une somme d’argent plus ou moins importante. Du coup, pour bien réussir, avant de se lancer, l’investisseur concerné doit réaliser un bilan patrimonial, afin d’évaluer sa capacité de financement. Pour ce faire, il est obligé de revoir l’ensemble de ses mouvements financiers, c’est-à-dire, comptabiliser les biens, et les liquidités disponibles. Étudier la situation fiscale fait également partie de cette étape obligatoire. En outre, cette dernière inclut aussi la considération de sa situation familiale, comme le régime matrimonial, et le nombre d’enfants. Ainsi, ce bilan patrimonial, enfermant l’analyse de sa situation financière, et sa situation familiale, lui permet de définir exactement sa capacité de financement et son budget.

Opter pour la solution d’emprunt

Le placement dans la pierre, comprenant celui du locatif, est quasiment le seul permettant de créer un capital en empruntant. En effet, il donne, à un investisseur, la possibilité de constituer un patrimoine avec un minimum de fonds propre, grâce au système l’effet de levier, lié au prêt. En outre, dans la plupart des cas, le taux d’intérêt de ce dernier est inférieur à celui de la rentabilité de l’investissement locatif. Ainsi, à long terme, la rentabilité globale de l’investissement est supérieure au coût total du prêt. Il faut savoir également qu’en finançant son investissement locatif par un crédit, l’investisseur peut optimiser sa fiscalité. Pratiquement, selon le type de location, il est possible, pour l’investisseur, de déduire les intérêts du prêt immobilier de ses loyers, et c’est le cas d’un investissement locatif en LMNP.

L’emplacement du bien locatif

Le lieu du placement est un des critères de base, pour réussir dans un investissement locatif. Comme son nom l’indique, son premier objectif, c’est la rentabilité locative de l’investissement, et c’est la situation du bien immobilier, telle que le pays, la ville, le quartier, qui la détermine. En effet, l’investisseur doit se pencher vers des zones à forte demande locative, pour échapper à la pénurie de locataires. Il n’est pas obligé d’investir uniquement dans les grandes villes. Néanmoins, il doit toujours cibler des zones dynamiques, dont le taux de croissance évolue en permanence, comme, entre autres, les villes universitaires, ou les résidences de services. Il doit savoir privilégier également les lieux disposant de toutes les commodités indispensables, telles que les transports, commerces, établissements scolaires, ou loisirs. À noter que le profil-type du locataire est aussi un des critères à prendre en considération, dans le ciblage de la zone locative idéale.

Pour clôturer, il est également important, pour l’investisseur, d’évaluer la rentabilité de son investissement immobilier locatif. C’est une étape consistant à s’informer sur les loyers pratiqués dans le lieu, où il a choisi d’investir.