Comment choisir un fonds sofica ?

La SOFICA est l’abréviation de Société pour le financement du cinéma et de l’audiovisuel. Quand vous achetez une ou plusieurs parts de leurs actions, vous effectuez un placement dans le secteur du septième art.

Cette démarche vous permet de profiter d’une réduction sur l’impôt que vous payez à l’État. Pour l’année 2018, celle-ci peut atteindre jusqu’à 48 % de vos revenus globaux. Néanmoins, le montant que vous percevez ne doit pas dépasser les 8640 euros.

Cet avantage fiscal attractif ne doit pas vous faire oublier que votre investissement comporte d’énormes risques. Il s’agit entre autres du blocage de vos fonds pendant 5 ans minimum et d’une forte probabilité du non-remboursement de vos investissements. À savoir que la SOFICA a pour obligation d’investir au moins les 90 % des fonds qu’elle a collectés dans un délai d’un an. Ces derniers doivent servir à la production de films, de documentaires ou de films animés. Quant au 10 % restant, ils peuvent être placés en tant que comptes productifs d’intérêt ou servir de frais de fonctionnement.

Le pourcentage de la défiscalisation

Le taux de la défiscalisation que vous obtenez est de 40 % du montant que vous avez investi dans les parts d’une SOFICA. Vous avez doit à une majoration de 20 %, vous permettant d’obtenir jusqu’à 48 %. Cette règle est uniquement valable lorsque la SOFICA place 10 % des fonds collectés dans les parts d’une société de réalisation. Cette opération doit être réalisée au plus tard le 31 décembre après l’année de souscription. Il faut aussi savoir que vous devez vous conformer au plafond d’investissement qui est de 18 000 €.

Le principe d’adossement

La SOFICA a la possibilité de contacter des sociétés de production en souscrivant des droits d’exploitation. C’est ce processus qui est appelé l’adossement avec la garantie de racheter les parts au bout de 5 ans au minimum. Cette opération garantit les investissements puisque les producteurs ont la possibilité de les racheter. Elle est limitée à 50 % des fonds collectés par la SOFICA.

Du côté des investisseurs, ils doivent céder tout droit sur leur investissement au moins pendant 5 ans après la signature du contrat de placements. Il faut aussi savoir que l’offre est souvent inférieure à la demande. De ce fait, les distributeurs et les gestionnaires priorisent toujours ceux qui ont fait les premières demandes de souscription qui leur sont parvenues.

Prendre le temps d’analyser les différentes offres

’analyser les différentes offres de financementQuand vous investissez dans une SOFICA, vous devez toujours lire toutes les conditions du contrat. Vous devez également porter une attention particulière aux commentaires de l’Autorité des Marchés Financiers qui se trouve en préambule du prospectus.

Vous devez aussi prendre conscience qu’avec un investissement non garanti, le risque de perte du capital est plus élevé. Vous ne pouvez accéder à vos capitaux avant la période règlementaire de 5 ans.

Vous devez aussi tenir compte des avantages fiscaux dont vous pouvez bénéficier avec la SOFICA. Ce type d’investissement doit vraiment être considéré comme une possibilité de diversifier vos placements. Le montant investi ne doit pas dépasser les 10 % de votre patrimoine financier.